Feeds:
Articles
Commentaires

Notre nouveau projet : « Chants du monde et Chants d’amour »

Nous avons choisi ce projet car nous désirons préparer un futur concert (dont l’échéance reste à déterminer) qui aborderait ces deux thèmes. On peut donc comprendre ceux-ci à la fois comme

  • l’AMOUR dans les chants du monde ;
  • les chants sur l’AMOUR DU MONDE.

Vaste programme s’il en est !

Vous voulez en savoir plus ? Vous voulez nous rejoindre ? Rendez-vous sur notre page « activités » !

Publicités

Ce 2 janvier 2016 Michel Delpech nous quittait.

La Florale de Chlorée a décidé de lui rendre hommage en reprenant la première chanson qui l’a vraiment fait connaître : « Chez Laurette ». Nous répétons une version avec couplet à l’unisson et refrain à 4 voix. Vous pouvez trouver la partition dans l’onglet partitions de ce site : https://floraledechloree.wordpress.com/partitions/ et les voix à répéter dans la page spécifique dans l’onglet « Musiques » : https://floraledechloree.wordpress.com/musique/voix-a-repeter/. Nous espérons ainsi que d’autres prendront plaisir à reprendre comme nous ce vieux tube de ce chanteur sympathique.

Cette chanson marque les débuts de la collaboration de Michel Delpech en 1965 avec le compositeur Roland Vincent qui a composé la mélodie de « Chez Laurette ».

Bref un moment de nostalgie à consommer sans modération.

Comme il se doit, la Florale de Chlorée répète en ce moment un chant de Noël intitulé « Nova Radisst Stala ». Ce chant composé par un anonyme dans le courant du XVIII ème siècle, est typique des chants de Noël slaves dont nous comptons plusieurs exemples dans notre répertoire.

Ceci étant si nous sommes en pleine période de Noël chez nous, ce n’est pas encore tout à fait le cas en Ukraine et dans la tradition orthodoxe puisque celle-ci qui est dominante en Ukraine suit le calendrier julien et non le calendrier grégorien. Noël est donc fêté avec 13 jours de retard par rapport au Noël occidental, soit le 7 janvier de chaque année, les célébrations débutant le 6 janvier et se prolongeant jusqu’au 9 janvier.

Les usages et les coutumes de Noël sont différents en Ukraine, par rapport à ce que nous connaissons. Par exemple, la veille de la fête, des scènes bibliques vivantes sont jouées sur le parvis des églises. La soirée sainte comprend un dîner traditionnel composé de plusieurs plats distincts. Pas de Noël ukrainien non plus sans les Koliadky (chants de Noël). Des groupes de chanteurs et de chanteuses passent devant les maisons pour célébrer la fête en vue d’une future année prospère.

Ces traditions remonteraient à la période païenne d’avant la christianisation de l’Ukraine (soit l’an 988).

Voici deux traductions de notre chant de Noël ukrainien. Saurons-nous quelle est la plus correcte ?

Les paroles ukrainiennes tout d’abord :

  1. Nova radisst stala – Chto na nêbi xvala – Zvizda iassna – Nad vêrtêpom – Ouvêss mér ossiïala
  2. Dê xristos ro dévssia – Zdivé voplotévssia – Tam tcholovik – Pêrêd bohom – Pêlênamé povévssia
  3. Prossém têbê tsariou – Nêbêssnéï vladariou – Pochlé bojé – Mnohi lita – Tsiomou hosspodariou

Première traduction :

  1. Une nouvelle joie est arrivée – Parce qu’il y a allégresse au ciel – Une brillante étoile au-dessus de la grotte – Illumina le monde entier
  2. Où le Christ est né – Par la Vierge s’est incarné – Là un homme s’est enveloppé – De langes devant Dieu
  3. Nous Te demandons – Roi Seigneur des cieux – Accorde Dieu à cet hôte – Une longue vie

Deuxième traduction :

  1. Une claire étoile – Brille au ciel sans un voile – Aujourd’hui Dieu donne au monde – Une joie nouvelle
  2. Et dans l’ombre fraîche – Couché dans la crèche – L’enfant Dieu, le Christ qui sauve – Doucement repose
  3. Vers Toi notre Père – Montent nos prières – O Seigneur accorde Ta grâce – Ton amour à la terre

Joyeux Noël à tous !

 

Dans le cadre des campagnes menées autour de la COP21 de Paris, de nombreuses initiatives ont vu le jour pour pousser les décideurs à adopter des mesures pour lutter contre toutes les sources de pollution qui agissent défavorablement sur le climat. L’une de ces initiatives s’appelle « Sing for the climate » – « Chanter pour le climat ».

La Florale de Chlorée a décidé de participer à cette action en réalisant un petit clip avec le chant de la campagne. Ce chant réclame d’agir et de ne pas attendre pour le faire.

Vous trouverez toutes les informations concernant cette action particulière en allant sur le site Sing for the climate

Vous y trouverez notre clip.

Voici aussi notre clip en direct !

La Florale de Chlorée chante pour le climat :

D’années en années, la Florale avance au gré des vents qui la ballottent.

Cet automne a vu un fort courant emporter notre chef Sandrine vers d’autres contrées. Nous avions exploré avec elle quelques horizons musicaux plus contemporains (Riverside d’Agnès Obel, Wake me up d’AVICII, For the beauty of the earth de Rutter) ou des univers classiques que nous connaissions moins (comme le Chœur des chasseurs de Von Weber et le Chœur des trembleurs de Lully). Ainsi va la vie qui nous enlève vers d’autres projets ceux que l’on apprécie.

Nous garderons de Sandrine cette énergie, cette vigueur, cette précision dans l’exécution ainsi que ces notes courant sur le clavier pendant que nous chantions. Bon vent à Sandrine et nos plus vifs remerciements pour le chemin qu’elle nous a fait parcourir.

En quête d’une nouvelle main pour nous guider dans nos cheminements musicaux, il nous a été offert de retrouver notre ancienne conductrice vocale. Anne Quintin était de nouveau disponible pour une nouvelle expérience musicale avec nous. Elle, qui a lancé la Florale voici de nombreuses années avec d’autres, a accepté de reprendre la direction musicale de notre chorale et nous en sommes ravis. Voici donc un nouveau chapitre qui s’ouvre avec différentes perspectives sur lesquelles nous reviendrons bientôt dans un autre billet sur ce site.

Merci à Anne d’avoir accepté ce nouveau projet avec nous ! Nous lui souhaitons ainsi qu’à la Florale de Chlorée de bons moments d’exploration et de joie musicales.

Ces vents d’automne ont aussi eu l’agréable bonheur de déposer dans nos rangs de nouvelles voix venues nous renforcer. Bienvenue donc à Sandrine, Patrick, Liesbeth, Ingrid, Bénédicte et Frédéric et bon retour à Pascale et Eric qui nous avaient un peu délaissés depuis quelques mois.

Nos voix féminines sont donc actuellement bien équipées. Du côté des voix masculines, quelques ténors supplémentaires seraient encore les bienvenus. Avis aux amateurs !

Bref, l’hiver et le printemps prochains vont être mis à profit pour regonfler notre répertoire et préparer nos prochaines prestations. Mais sur cela nous reviendrons dans un prochain article.

voeux_2015

Nous sommes heureux de vous permettre d’écouter notre dernier enregistrement.

Il s’agit d’un « ADORAMUS TE CHRISTUS » de Giovanni Pierluigi da Palestrina (1525 – 1594).

Pour écouter cet enregistrement, vous rendre sur la page ad hoc. Vous pouvez aussi en télécharger la partition sur cette page.

Nous vous souhaitons une bonne écoute de cet enregistrement.